Un hôte indésirable à nos portes… Le Frelon asiatique !

La semaine passée une observation avérée de Frelon asiatique (Vespa velutina) a été rapportée à Clairmarais (Pas-de-Calais, France). Même s’il ne faut pas sombrer dans la psychose, il convient d’être vigilant afin d’endiguer la progression de l’espèce.

A quoi reconnait-on un Frelon asiatique ?

Le Frelon asiatique est plus grand qu’une guêpe et plus petit qu’un Frelon européen. Son corps mesure environ 3cm. Par rapport à son cousin européen, il a un abdomen plus sombre orné d’une large bande jaune à son extrémité, un thorax et une tête de couleur noire. Les pattes sont jaunes et noires. Bref, le Frelon asiatique ne possède pas de couleur roussâtre marquée comme chez le Frelon européen.

Pourquoi doit-on craindre l’apparition de cette espèce invasive chez nous?

L’espèce n’étant pas particulièrement agressive, l’homme n’a rien à craindre. Si la piqûre est douloureuse, elle contient moins de venin que la piqûre d’une abeille… Par contre, le Frelon asiatique est un grand prédateur de nos abeilles mellifères ce qui, vu la conjoncture actuelle, peut nuire gravement à nos petites fabricantes de miel…

(source : Distribution de Vespa velutina en 2013, Q. Rome MNHN)

Comment se fait-il que cette espèce soit arrivée chez nous ?

Introduit accidentellement près de Bordeaux en 2004, le Frelon asiatique est un insecte invasif qui a déjà colonisé près de la moitié du territoire français. Il progresse vers le nord au rythme de 100 km par an et pourrait donc  s’établir prochainement en Wallonie.

 

Que faire si on en voit un ?

Il faut directement faire appel aux services responsables :

  • les pompiers (101)
  • A Mouscron, vous pouvez également contacter la Cellule environnement (056/860.150) si vous avez un doute sur l’identification de l’insecte.

________________________________________________________________________________________________________________________

 

Le frelon asiatique

le frelon asiatique est un insecte invasif de la famille des guêpes originaire d'Extrême-Orient. Introduit accidentellement près de Bordeaux en 2004, il progresse vers le nord au rythme moyen de 100 km par an. Il a colonisé plus de 50 départements français entre 2004 et 2012. Il pourrait s'établir prochainement en Wallonie. L'expérience française montre que le frelon asiatique consomme localement beaucoup d'abeilles à la fin de l'été. L'arrivée de ce nouveau prédateur pourrait fragiliser les ruchers là où il parviendrait à s'établir en forte densité.

 

Pour en savoir Plus : info sur la page de la biodiversité en Wallonie ici

 

La campagne de sensibilisation sur l'arrivée prochaine du frelon asiatique en Wallonie est coordonnée par la Cellule interdépartementale Espèces invasives (CiEi) du Service Public de Wallonie (DGO3). Elle est soutenue par le Ministre wallon des Travaux publics, de l'Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine. Elle est mise en oeuvre en partenariat avec l'asbl CARI, la Cellule permanente Environnement-Santé (SPW), le Centre wallon de Recherches agronomiques et Natagora asbl.

Si vous désirez obtenir davantage d'informations sur cette campagne, vous pouvez contacter les organisations suivantes:

De l'information additionnelle sur le frelon asiatique est disponible sur les sites internet suivants: